Les inaugurateurs

spectacle de rue, visites guidées d'inauguration...

""Vous ne savez pas ce qui se passe ici?" demande une passante à un agent des forces publiques, intriguée par la scène dressée sur le trottoir de l'Hôtel Le Vergeur.
L'inauguration du 150e anniversaire de la naissance de Jean-Pierre Poulet doit commencer, mais les préparatifs ne sont pas achevés, les officiels sont en retard... C'est la panique pour la chargée de communication de la mairie qui s'apprête à recevoir Léona Bessarabu, membre de la délégation consulaire 'maldave'. Quelques curieux assistent à la scène, sur le trottoir d'en face. Seul manque le préfet. A la dernière minute, il sera remplacé par un passant...
"Nous sommes là pour vous faire connaître Jean-Pierre Poulet, père du recalibrage du pavé rémois", lance alors Bertrand Cuvelier, président des Amis de Jean-Pierre Poulet, d'un ton très solennel. Quelques minutes plus tard, un vent de folie s'abat sur lui, puis sur les autres 'invités', laissant au public le spectacle étrange d'une scène tombée en plein délire. Dans la seconde qui suit, ils prennent brusquement la fuite en voiture, laissant là un public consterné face à une scène vide. "On ne sait pas trop si c'est du lard ou du cochon", lance M. Pierre Petit, le faux préfet qui n'a pas encore compris la supercherie. Un autre, un peu déçu, était venu pour le cocktail inaugural. "Il y a tromperie sur la marchandise!", confie-t-il, amusé de s'être fait duper par une troupe de théâtre." (Alexandra de La Giraudière / L'union)